© 2019 by Namé Recycling

Please reload

Posts récents

Mise en place d'une politique de collecte des bouteilles et autres déchets plastique/pe/pp pre- et post consommation

 

 

Identification de la problématique

 

Le Cameroun, beau pays d’Afrique, avec une biodiversité riche et variée, est aussi un pays avec un fort taux de pollution en plastique. Des millions de bouteilles plastiques polluent le sol, les rivières et les mers en raison de l’absence d’un système de recyclage adéquat.

En même temps, le plastique est une ressource de valeur pouvant être recyclé pour la produc- tion de nouveaux produits.

Nous croyons au rêve d’être une société de référence dans le recyclage et mais aussi de de-

 

venir un acteur important dans l’assainissement de l’environnement par la même occasion.

La lutte contre la pollution par les déchets plastiques est devenue une priorité absolue du gouvernement camerounais. Les importateurs de plastique doivent maintenant contribuer à la collecte et au financement du recyclage des déchets plastiques.

Jusqu’à présent, il n’y avait aucune possibilité de recyclage durable pour les entreprises ac- tives sur le marché camerounais. NAMé recy- cling est le premier à offrir une solution locale et durable.

NAMé Recycling est un partenaire de confiance pour s’assurer que les entreprises respectent leurs responsabilités légales en matière de reprise prévu par la loi camerounaise et les politiques environnementales internationales.

 

 

Présentation de NAMé Recycling

 

NAMé recycling est une société spécialisée dans le recyclage des déchets plastiques (Plastique-HDPE-LDPE-pp). Nous offrons une solution pour les déchets plastiques, opérant comme une entreprise rentable et durable, générant un large impact environnemental et social, Fonctionnant à des normes de haute qualité internationalement reconnues.

 

Nos activités :

  • Collecte, transport et recyclage des déchets plastiques ;

  • Commercialisation de flocons et de pastilles en plastique à utiliser comme matière première sur le marché camerounais et international.

Les principales priorités de NAMé recycling sont:

  • Lean, le coût de fonctionnement de façon rentable dans un secteur d’activité diffi-cile ;

  • Fiable, en fournissant un service de haute qualité à nos clients ce qui fait de nous un partenaire de confiance ;Durable, nous travaillons pour « mère nature » ;

  • Transparent pour toutes nos parties prenant- es et appliquez les normes d’intégrité les plus élevées dans notre travail ;

  • Création d’emplois, donner une chance aux jeunes sans emploi

     

Campagne de marketing/ sensibilisation

 

Pour que tout programme de collecte soit couronné de succès, il doit s’allier d’une campagne de marketing et de communication complète, assurant une connaissance et un impact maximal du programme.

 

La campagne de marketing a deux objectifs principaux:

  • Informer les clients et le personnel de SHLOMEN des différents sites de la cam-campagne de collecte, afin qu’ils puissent sensibiliser leurs proches sur le programme et des dangers des déchets Plastique, tout en sensibilisant la communauté.

  • Informer le grand public que les déchets de Plastique qui constitue une menace, devraient être recyclés de manière responsable et qu’ils peuvent déposer gratuitement des déchets Plastique dans les points de collecte NAMé dédiés.

 

Interview M. Roblain Namegni - Directeur Général de NAMé Recycling

 

Planète Verte Infos : M. NAME- GNI, Merci de nous avoir accordé cet entretien. Vous êtes le Directeur Général de NAMé Re- cycling, une entreprise de droit camerounais basée à Limbé et récemment, vous avez ouvert l’usine de Yaoundé. Votre entreprise est spécialisée  dans le recyclage des déchets plastiques (Plastique-HDPE-LDPE- pp). Pourquoi avez-vous choisi le PET et non le verre ou le carton?
 

M. Roblain NAMEGNI : Le PET, comme la plupart des plastiques, représente un grand danger pour l’environnement, que ce soit au Cameroun, en Afrique et dans le monde entier. Le plastique     

se dégrade très lentement. Quand il se retrouve dans la nature, il forme un danger immédiat pour le faune la et la flore, en formant des pièges ou des semblants de nourriture non comestibles (macro-déchet). Une fois plus dégradé et le stade de micro-déchet atteint, les animaux faune  ingurgitent d’autant plus la matière. Via la chaîne alimentaire, l’humain le retrouve à son tour dans son corps. Bon appétit.Au final, ce que l’humain a laissé traîner dans la nature le rattrapera tôt ou tard.Comparé au PET, le carton se dégrade très facilement. Il consiste de matériaux naturels (fibres de bois). Pour ce qui est du verre, l’homme l’utilise depuis des millénaires sans que cela ait posé un grand risque pour notre planète et la vie.Enfin, les quantités de PET consommées par notre société sont très significatives comparées aux emballages carton ou du verre, dû à la multiplication du nombre de possibilités d’embouteillage offertes par le PET et la consommation grandissante de boissons conditionnées.

 

Est-il possible de favoriser le recyclage?

Oui, le recyclage est plus efficace et plus écologique que bien d’autres solutions telles que l’incinération et aussi facile à mettre en place si tout le monde s’y met. Cela requiert bien entendu une prise de conscience des autorités, des producteurs et du consommateur final, qui doit résulter dans une action concertée et bien gérée.

 

Travaillez-vous de concert avec les distributeurs?

Certainement. Les distributeurs sont très conscients du problème environnemental que peuvent poser leurs produits si leur gestion post-consommation laisse à désirer. Les distributeurs sont donc d’enthousiasmes parties prenantes et de-demandeurs de solutions pour leurs problèmes de déchets. Tout le monde gagne à un meilleur environnement, les distributeurs inclus. 

 

Quel accueil les distributeurs réservent-ils à votre discours?

L’accueil est très positif, de par leur envie de prise de responsabilité, les distributeurs prouvent qu’ils joignent bel et bien les actes à la parole. Nous collaborons ainsi avec CIMENCAM, SABC, OLAM CAM, le Group DGE, CAMLAIT, AZUR etc…

 

Pensez-vous qu’un autre matériau d’emballage est susceptible de remplacer le PET et le PET recyclé?

À terme, le PET pourrait se voir remplacer par une alternative, aussi flexible et légère, mais peut-être moins nocive pour l’environnement. La science et le progrès ne s’arrêtent jamais.

Cependant, en attendant une alternative plus écologique au PET qui combinera cette flexibilité d’utilisation et légèreté, c’est maintenant que nous devons retrousser nos manches pour protéger notre environnement sans attendre.

 

Avez-vous trouvé de nouvelles utilisations au PET recyclé?

Oui, diverses utilisations existent pour le PET que nous recyclons. Le PET recyclé de haute qualité peut être réinséré dans la production de nouvelles bouteilles. La boucle est ainsi bouclée.

Le PET recyclé de moindre qualité, résultant de contaminations ou dégradations dû à la chaleur ou l’utilisation précédente se voit réinséré dans d’autres cycles de productions, non destinés à la consommation alimentaire (p.ex. vêtements, tapis, …).

 

Menez-vous des actions pour encourager le recyclage?

Depuis notre création, nous avons mené des actions de sensibilisation à travers le Cameroun, notamment dans les régions du Sud - Ouest, Centre, Littoral et Nord. De plus, nous avons mis en place des projets d’incitation à la collecte et au recyclage de plastique impliquant les associations locales, mairies et districts des villes des différentes régions.

 

 

 
 

 

 

Please reload

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Recherchez"
Please reload

Archive